Vos questions sont entre de bonnes mains

Parkinson symptômes

Partager
Envoyer par email

Des symptômes à la fois primaires et secondaires.

La maladie de Parkinson se caractérise par trois symptômes primaires majeurs :

  • l'akinésie (difficulté au mouvement) souvent associée à la bradykinésie (lenteur des gestes) ;
  • l'hypertonie musculaire (rigidité du rachis et des membres) ;
  • les tremblements (au repos).

Par ailleurs, d'autres symptômes secondaires se retrouvent fréquemment.

Symptômes initiaux de la maladie de Parkinson

On retrouve un certain nombre de signes dès les débuts de la maladie de Parkinson. Il peut s'agir aussi bien de signes majeurs que de symptômes annexes.

Les plus fréquents sont les trois signes principaux :

  • akinésie ;
  • rigidité ;
  • tremblements ;

Associés, en fonction des cas, à :

  • des troubles de la marche, la démarche parkinsonienne caractéristique avec :
    • des petits pas,
    • les pieds qui traînent,
    • le dos voûté,
    • l'absence de mobilité des bras à la marche ;
  • des crampes ;
  • une dépression (dans 50 % des cas) ;
  • des troubles de l'odorat (anosmie) presque systématiquement ;
  • des troubles du sommeil paradoxal (entraînant des mouvements violents) ;
  • des troubles du comportement.

Certains signes permettent d'établir le diagnostic de syndrome parkinsonien, c'est le cas de la bradykinésie lorsqu'elle s'associe à un des symptômes suivants :

  • une rigidité musculaire ;
  • un tremblement de repos ;
  • une instabilité posturale inexpliquée.

Symptômes majeurs de la maladie de Parkinson

La maladie de Parkinson présente des symptômes immuables qu'il convient de bien connaître et de savoir identifier.

L'akinésie

L'akinésie est un trouble qui se caractérise par une diminution du nombre de mouvements spontanée du corps jusqu'à leur disparition.

  • Elle découle d'une lésion du système dit extra-pyramidal (noyaux gris centraux du cerveau).
  • Elle peut s'accompagner de bradykinésie, une lenteur des mouvements.

L'hypertonie musculaire

L'hypertonie musculaire est une exagération du tonus musculaire (l'état de tension normal dans lequel se trouvent les muscles au repos). L'hypertonie provient d'une lésion du système nerveux extra-pyramidal encore une fois.

  • Il s'agit d'une hypertonie dite plastique, ce qui signifie que lorsqu'on essaie par exemple de déplier le bras chez un patient souffrant de la maladie de Parkinson, celui-ci exercera une force de résistance involontaire permanente.
  • Le bras conservera également la position qu'on lui donne.

Dans la maladie de Parkinson se sont essentiellement le rachis et les membres qui sont concernés.

Les tremblements

Les tremblements sont des mouvements considérés comme anormaux dans la mesure où ils sont involontaires. Il s'agit d'une oscillation rythmique d'une partie du corps.

  • De manière générale on constate qu'il y a de 4 à 7 cycles de tremblements par seconde.
  • Dans la maladie de Parkinson, il s'agit d'un tremblement dit de repos, c'est à dire qu'il persiste même lorsque le malade n'effectue aucune action particulière, qu'il est immobile, assis ou allongé.
  • Ce sont essentiellement les mains qui sont touchées et on peut observer des mouvements « d'émiettement de pain » assez caractéristiques de la maladie.

Autres symptômes de la maladie de Parkinson

En parallèle des trois symptômes de la maladie de Parkinson qui viennent d'être évoqués, d'autres troubles peuvent apparaître.

Les principaux seront :

  • les douleurs musculaires ;
  • les paresthésies (fourmillements) ;
  • la dysarthrie (trouble de l'articulation de la parole avec une voix chevrotante et monocorde) ;
  • l'absence d'expression faciale ;
  • la constipation (troubles digestifs) ;
  • l'incontinence, le besoin impérieux d'uriner (troubles vésicaux-sphinctériens) ;
  • l'hypersudation (production trop importante de sueur) ;
  • l'hypersalivation : la personne bave (les formes sévères sont traitées par infiltrations de toxine botulique dans les glandes salivaires) car la déglutition a du mal à s'effectuer ;
  • l'apparition de pellicules et d'une peau grasse ;
  • les troubles respiratoires ;
  • l'hypotension orthostatique (chute de tension lorsqu'on se lève, ce qui entraîne un vertige et une perte d'équilibre) ;
  • les symptômes psycho-émotionnels :
    • anxiété,
    • déprime (chez 50 % des malades),
    • irritabilité,
    • manies ;
  • les troubles du sommeil ;
  • les troubles de la vigilance ;
  • les pertes de mémoire (plus tardives, elles concernent 20 à 30 % des patients âgés).

Certains auteurs décrivent une « personnalité parkinsonienne ».

  • Ainsi, les personnes ayant tendance à être « psychorigides », perfectionnistes ou avec un souci de contrôle excessif, seraient plus souvent sujettes à la maladie de Parkinson que les autres.
  • Selon d'autres auteurs les personnes ordonnées, timides mais ambitieuses pourraient également être davantage touchées.
  • Il s'agit le plus souvent de personnes introverties.

Ces conceptions sont intéressantes dans la mesure où elles prennent en compte l'aspect psycho-émotionnel de chaque individu.


Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
luc audubert

osteopathe

Nouvel expert

nicolas masson

ostéopathe à domicile dans le 78, le 92 et le 75

Nouvel expert

bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Nouvel expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts

Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).
Ces médicaments sont des exemples du dictionnaire, sans rapport avec l'objet de cette page. Avant toute médication, consultez impérativement votre médecin ou votre pharmacien. Tous les médicaments

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.