Vos questions sont entre de bonnes mains

Dyskinésie

Partager
Envoyer par email

La dyskinésie, un effet secondaire au traitement de Parkinson.

La dyskinésie est un effet secondaire qui peut se retrouver chez certains patients atteints de la maladie de Parkinson et traités à la L-dopa (ou levodopa). Il ne s'agit donc pas de symptômes de la maladie de Parkinson à proprement parler.

  • La plupart des parkinsoniens développent ce type de réactions après plusieurs années de traitement.
  • Il s'agit d'un mouvement anormal et involontaire qui touche essentiellement le visage mais qui peut également concerner le tronc, les bras et les jambes.

La dyskinésie est permanente mais cesse lorsque la personne est endormie.

Causes des dyskinésies

Les dyskinésies se manifestent chez les personnes qui suivent un traitement à la L-dopa et de façon générale aux agonistes dopaminergiques et aux neuroleptiques.

  • De façon générale, les dyskinésie apparaissent en cas de traitement trop dosé, sous dosé ou mal mené.
  • Environ un tiers des patients voit apparaître ce type de réaction au bout de 3 ans de traitement dopaminergique.
  • Les plus fréquentes se font en milieu de dose, alors que le traitement est à son efficacité maximale.
  • Dans ce cas la dyskinésie est présente au repos et augmente en cas de mouvement.
  • Elles peuvent également se manifester en début et en fin de prise de médicament antiparkinsonien.
  • Elles sont plus gênantes dans ce cas dans la mesure où elles s'associent aux autres symptômes de Parkinson.

À noter que les personnes souffrant de très importantes dyskinésie peuvent tirer profit d'une intervention chirurgicale : la neurostimulation.

Symptômes de la dyskinésie

Définition

La dyskinésie est un mouvement anormal et involontaire qui se traduit par :

  • des mouvements non coordonnées ;
  • des spasmes musculaires incessants ;
  • une parésie (limitation de mouvement et de force musculaire).

Dyskinésie et fluctuations motrices

On a pour habitude de différencier les dyskinésies des fluctuations motrices (blocages).

En effet ces dernières ont tendance à apparaître la nuit et le matin contrairement aux dyskinésies.

Symptômes les plus fréquents

Il n'existe pas véritablement de règle en matière de dyskinésie et les symptômes peuvent être très différents d'un individu à un autre, soit lents, soit rapides, dans une partie du corps ou une autre.

Les plus souvent retrouvés sont :

  • des spasmes musculaires prolongés avec :
    • des mouvements répétitifs,
    • des troubles posturaux ;
  • des chorées (ce terme provient du fait que les gestes, effectués involontairement, évoquent une danse - chorégraphie) avec des mouvements rapides des extrémités des membres (les mouvements ne sont ni rythmés ni répétitifs) ;
  • des contractions du visage avec :
    • des grimaces,
    • des pincements des lèvres,
    • des mouvements de succion,
    • des mouvement des yeux,
    • des mouvements de langues répétés (langue tirée puis ramenée en arrière, mouvements en torsion,etc.) ;
  • des rotations et hochements de la tête ;
  • des projections de la tête en arrière ;
  • des flexions et extensions du tronc.

Pour aller plus loin


Des experts vous répondent

Simple et gratuit !

Sans démarchage commercial

Déjà plus de 100 000 questions répondues

Poser une question
bruno leclerc

chiropracteur diplomé "doctor of chiropractic" usa | cabinet chiropratique bruno leclerc

Nouvel expert

christine guy

aide a domicile | besoin d'une aide

Expert

jean-baptiste gelle

ostéopathe | workosteo , ostéopathie en entreprise

Expert

Rejoindre notre réseau d'experts Plus d'experts


Trouver un médicament

Plus de 25 000 fiches médicaments issues de la base de données de l'Assurance maladie.

Que recherchez-vous ? (médicament, principe actif, maladie...)

Ce critère permet de chercher votre médicament par :

  • son nom commercial (ex. : Doliprane, Efferalgan, Aspégic, etc.) ;
  • ou par sa substance active (ex. : paracétamol, aspirine, ibuprofène, etc.) ;
  • ou par la maladie, symptôme ou trouble que vous souhaitez traiter (ex. : migraine, état fébrile, douleur légère, etc.).

Tatie Jeanine n’aura plus le dernier mot

Avec notre newsletter hebdo, recevez enfin des réponses fiables à vos questions du quotidien dans votre boite aux lettres !

(Promis, on ne vous spammera pas)

OK
Surveillez votre boite mail, vous allez bientôt recevoir notre newsletter !
Vous êtes déjà inscrit à notre newsletter.